Crème solaire bio sans nanoparticules, bien choisir sa protection !

4

C’est l’été, il est donc temps de penser à sa protection solaire. Mais comment bien la choisir ? Peut-on faire confiance aux crèmes solaires bio ? Avec ou sans nanoparticules ?

Les avantages de la protection solaire bio :

  • Des filtres minéraux qui réfléchissent les rayons du soleil et les empêchent de pénétrer dans la peau
  • Des ingrédients naturels et/ou d’origine naturelle
  • Absence de perturbateurs endocriniens
  • Respect de l’environnement (Empêche le blanchissement des coraux)

Les filtres chimiques présents dans les protections solaires traditionnelles sont en effet responsables d’une importante pollution des eaux. Les écrans solaires libérés au sein des mers et océans seraient coupables d’une partie du blanchissement des coraux.

Ces filtres chimiques activent des virus qui se multiplient et tuent les micro-algues logées dans le tissu des coraux. Ainsi les coraux blanchissent et meurent en 48 heures seulement. De cette manière 10% des récifs coraux mondiaux seraient menacés par les crèmes solaires dites traditionnelles.

Les nanoparticules : Qu’est ce que c’est ?

Les crèmes solaires bio sont parfois difficiles à étaler et laissaient des traces blanches sur la peau. Pour pallier ce problème, certaines marques broient les filtres minéraux ( Dioxyde de Titane et l’Oxyde de titane) pour les réduire en nanoparticules.

Les nanoparticules sont des particules de taille microscopique ( 1 à 100 nm) qui seraient susceptibles de traverser la barrière cutanée. Elles sont soupçonnées d’être responsable du développement de cancers ou encore du vieillissement accéléré de la peau. A ce jour, il n’existe pas de méthode normée permettant d’évaluer les nanoparticules. Caractériser la tailler et la proportion des particules demeure très complexe. 

En effet, exposées aux rayons ultraviolets du soleil, les nanoparticules sont photoactives : elles produisent des radicaux libres qui s’attaquent aux tissus et aux cellules de notre organisme, accélérant ainsi leur vieillissement.

De plus, leur petite taille facilite leur passage à travers les cellules de l’organisme puis vers la circulation sanguine et les organes internes notamment sur les peaux lésées par une blessure ou un coup de soleil.

Dans les crèmes solaires bio, les particules d’écrans minéraux sont toujours enrobées et agglomérées afin d’augmenter le diamètre pour qu’ils ne puissent pas pénétrer dans la peau.

Crème solaire bio sans nanoparticules :

Pour vous guider dans le choix de votre crème solaire, nous vous recommandons de vous fier au label Cosmos Organic.

Le label Cosmos Organic autorise seulement 2 filtres minéraux : le Dioxyde de Titane et l’Oxyde de titane, qui se déposent sur la peau sans y pénétrer et qui réfléchissent les UV.

En ce qui concerne l’effet trace blanche, de nouveaux processus de formulation ont permis des progrès remarquables.

Trouvez des marques de protection solaire garanties sans nanoparticules :

Les solutions saines pour vous protéger :

Il est indispensable de respecter certaines précautions face au soleil comme :

  • Évitez l’exposition entre 11 et 16 heures (heure à laquelle les rayons ultraviolets sont les plus dangereux)
  • Exposez-vous de manière progressive : une heure le matin avant 11h et une heure l’après-midi après 16h.
  • Durant ces heures d’exposition appliquez une crème solaire bio
  • Et lorsque votre peau devient de plus en plus bronzée, vous pouvez augmenter d’un quart d’heure à une demi-heure, le temps d’exposition en évitant toujours les cinq heures fatidiques.
  • Sans oublier les fameux accessoires très tendances de chaque été : lunettes et chapeaux !
Découvrir nos crèmes solaires sans nanoparticules
Partager sur :

Infos de l'auteur

Passionnée par la cosmétique et le maquillage depuis très jeune, j'ai décidé petit à petit de me tourner vers le bio et le naturel. Aujourd'hui, je suis convaincue de ses nombreux bienfaits sur ma peau et sur ma santé.

4 commentaires

  1. Vous renvoyez vers une page qui propose des crèmes sans nanoparticules.

    Lorsqu’on regarde de plus près les ingrédients, il y a du dioxyde de titane ou de l’oxyde de zinc selon les produits.

    Comment l’expliquez-vous ?

    • Bonjour,
      Ces ingrédients ne sont pas sous forme de nanoparticules dans les produits présentés, ils ne pénètrent donc pas l’épiderme et restent à la surface de la peau pour la protéger des UV du soleil.
      Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à revenir vers nous en contactant nos conseillers au 01.42.96.26.15 ou par mail à : serviceclient@naturalforme.fr.
      Cordialement, l’équipe Naturalforme.

      • Malheureusement tout ceci est faut.
        La législation européen oblige à indiquer les particules nanométrique seulement si elle sont introduite volontairement. Or dans 100% des cas ce n’est pas volontaire c’est le processus de fabrication qui en introduit.

        Les marque qui indique le NANO sont des bonnes marques responsables. Le reste malheureusement, soit se font flouer par leurs fournisseur, soit mentent à leur client.

        Pour en savoir plus:
        Ses termes sont en tout point conformes à l’article 18, § 3 du règlement : « tous les ingrédients des denrées alimentaires qui se présentent sous forme de nanomatériaux manufacturés sont indiqués clairement dans la liste des ingrédients. Le nom des ingrédients est suivi du mot “ nano ” entre crochets »
        http://www.editions-legislatives.fr/content/nanomat%C3%A9riaux-dans-lalimentation-%C3%A9tiquetage-obligatoire

        • Bonjour,

          Nous vous remercions pour ce complément d’information. En effet, le Code de l’environnement prévoit,depuis 2013, l’obligation de déclarer les quantités et usages de nanoparticules dès lors que cette quantité est supérieure à 100 grammes par an. Pour en savoir plus
          Cordialement, l’équipe Naturalforme.

Laisser un commentaire

*

*

Les champs indiqué par une * sont obligatoires