Infection urinaire, cystite légère : les traitements naturels pour soulager

0

Infections urinaires, cystites, gênes urinaires, concernent 1 femme sur 10 chaque année selon l’assurance maladie. Si les symptômes très désagréables touchent en majorité les femmes, les hommes peuvent aussi les ressentir. Découvrez les plantes et remèdes naturels qui permettent de prévenir et soulager ces vilains désagréments.

Infection urinaire, cystite : les symptômes

Une cystite est une infection urinaire de la vessie. Les signes de cette infection sont chez la femme :

Cystite

  • Brûlures et douleurs en urinant
  • Impression d’avoir envie d’uriner fréquemment sensation de poids dans le bas du ventre
  • Impression de ne pas pouvoir se retenir
  • Sensation de tension dans le bas du ventre
  • Urines malodorantes, voire traces de sang

Si ces symptômes ne s’accompagnent pas de fièvre ou de douleurs violentes, vous pourrez les soulager efficacement avec des plantes.

Cependant, si ceux-ci perdurent plus de 5 jours, si vous êtes enceinte, ou chez l’enfant, il est impératif de consulter immédiatement un professionnel de santé. Sachez enfin qu’une cystite n’est pas contagieuse.

Infection urinaire, cystite : les causes

Certains facteurs peuvent être en cause dans la survenue d’une cystite : faible longueur de l’urètre, rapports sexuels avec utilisation de spermicides, incontinence urinaire, ménopause et grossesse.

Cependant dans 80 % des cas, c’est la bactérie Escherichia Coli (naturellement présente dans le système digestif) qui est à l’origine de l’infection.  Les femmes sont naturellement plus touchées du fait de leur anatomie. En effet, le méat urinaire (orifice de l’urètre par lequel passent les urines) est plus proche de l’anus chez la femme que chez l’homme. Les micro-organismes présents dans l’anus peuvent ainsi plus facilement atteindre et proliférer dans l’urine.

La Canneberge ou cranberry, reconnue efficace par L’AFSSA

Selon un rapport de 2004, l’AFFSSA (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments) valide que le cranberry «contribue à diminuer la fixation de certaines bactéries Escherichia Coli sur les parois des voies urinaires »  pour :

  • les compléments alimentaires (en gélule, poudre, comprimé). Pour être efficace, il est essentiel d’avoir un apport de 36 mg de PAC (proanthocyanidines)
  • les jus concentrés purs issus du fruit de la plante. Il est conseillé d’en boire 250 ml à 500 ml par jour soit 80 ml à 160 ml de jus pur dilué dans de l’eau.

Attention ! Les jus de fruits dilués, cocktails ou nectars de ce jus disponibles en supermarché ne sont pas concernés, trop dilués dans l’eau et le sucre, ils ne contiennent pas suffisamment d’actifs de la plante.

Contre-indication : Déconseillé aux personnes prédisposées au calculs urinaires.cranbrerry

Le cranberry, aussi appelé canneberge est une petite baie rouge, de la famille des airelles, au goût acidulé, originaire d’Amérique de Nord. Hautement concentré en proanthocyanidines (PAC), elle permet d’empêcher l’adhésion des bactéries aux parois du système urinaire évitant ainsi les infections et leurs récidives.

Les compléments pour le bien-être urinaire, c’est par ici !

Les tisanes contre les infections urinaires : bruyère ou ortie

Cystite ou infection urinaire

Il est essentiel de drainer les germes et de « nettoyer » votre vessie afin d’éliminer l’infection et de prévenir les récidives.

On reconnait à la bruyère et à l’ortie des propriétés fortement diurétiques et désinfectantes. Un bon complément avec le cranberry qui vous permettra de boire en quantité plus importante, réflexe indispensable pour éliminer rapidement l’infection.

Utilisation : Dès les premiers symptômes, buvez une tasse de tisane et renouvelez toutes les 30 min. Vous pouvez en boire jusqu’à 1 litre par jour.

Si vous êtes sujettes aux infections urinaires à répétition, n’hésitez pas à faire des cures de plantes sur 15 jours environ 1 à 2 fois par an.  Par ici les tisanes diurétiques !

L’huile essentielle de tea tree en massage sur le ventre

L’huile essentielle de Tea Tree ou arbre à thé est reconnue pour ses fortes propriétés antibactériennes. En association avec l’huile essentielle d’estragon si vous ressentez en plus des douleurs spasmodiques, elle désinfectera et soutiendra l’action des autres plantes utilisées. (Lire aussi notre article sur le Tea Tree)

Utilisation : 2 gouttes d’huile essentielle de tea tree (et 2 gouttes d’estragon si besoin) dans quelques gouttes d’huile végétale de votre choix en massage sur le bas ventre. Massez dans le sens des aiguilles d’une montre 1 à 2 fois par jour jusqu’à disparition complète des symptômes.

Et les règles d’hygiène dans tout ça ?!

Enfin ou tout d’abord ! Pour éviter la prolifération bactérienne et prévenir les récidives, il est indispensable de connaitre quelques règles élémentaires  :

  • Boire au moins 1,5 litre d’eau par jour
  • Éviter les rapports sexuels durant l’infection ou urinez juste après
  • Ne pas porter de pantalons ou sous vêtements trop serrés
  • Aux toilettes, essuyez-vous toujours de l’avant vers l’arrière
  • Se laver au savon après une selle
  • Éviter les bains durant l’infection
Partager sur :

Infos de l'auteur

De formation en diététique, je baigne depuis plus de 10 ans dans l'univers du bio et du naturel. Convaincue des multiples bienfaits des plantes pour notre santé et notre bien-être, je teste continuellement de nouveaux produits que ce soit pour l'hygiène quotidienne ou pour soulager tous les maux du quotidien. Heureuse de pouvoir abandonner progressivement les produits dits chimiques, j'ai converti toute ma famille au naturel! Il est devenu très important pour moi d'élever mes enfants dans cette optique et de pouvoir répondre à leurs besoin avec des produits naturels, respectueux de leur santé.

Laisser un commentaire

*

*

Les champs indiqué par une * sont obligatoires