Retrouver sa libido aussi une question d’énergie !

0

L’une des causes d’une baisse de libido est le manque d’énergie.  Claudia Vigier, naturopathe, nous donne quelques pistes de réflexion sur notre hygiène de vie et de précieux conseils pour vivre pleinement la saison estivale… 

 Que se cache-t-il derrière le terme générique ‘‘libido’’ ?

Interview Claudia Vigier Naturopathe

Claudia Vigier Naturopathe

Au-delà de sa connotation sexuelle, la libido en naturopathie définit l’élan vital, l’énergie de vie dans ses composantes physiques et psychologiques. C’est l’envie (en vie) que nous ressentons intérieurement et qui se dégage de nous (tonus, éclat de la peau et des cheveux, humeur…).

 Comment déterminer son niveau d’énergie ?

D’un point de vue psychologique, un des indicateurs majeurs de perte d’énergie est la perte de la dimension de plaisir : lorsque tout semble compliqué et que même les choses simples requièrent un effort.

D’un point de vue physique, le niveau d’énergie peut être mesuré de multiples façons. Par exemple à travers des analyses sanguines pour mesurer les niveaux hormonaux de la thyroïde et des glandes surrénales, déceler des déficiences en vitamines et minéraux, mesurer la production d’ATP (adénosine triphosphate : l’énergie directement disponible)…

Au-delà de la qualité de l’alimentation ingérée, le niveau d’énergie disponible est corrélé à deux autres éléments : la qualité du métabolisme et une digestion saine. 70 %  de la population se plaint actuellement de difficultés à digérer ! Cela signifie que le corps a du mal à assimiler les nutriments essentiels et ne peut donc pas s’en servir pour son fonctionnement normal.

 Quel est le lien entre l’énergie et la sexualité ?

Pour beaucoup de personnes, une vie sexuelle épanouie est source de bonheur et de bien-être. Mais souvent en fin de journée les gens sont simplement épuisés et la fatigue invoquée n’est pas juste une excuse, elle est réelle !

Notre vie actuelle est soumise à de multiples stress (physique, mental et émotionnel) et nos habitudes alimentaires ne fournissent souvent plus suffisamment de nutriments à nos cellules pour recharger nos batteries.

Soumis au stress chronique et au surmenage, notre corps réagit en activant certaines fonctions physiologiques ou au contraire en les réduisant. Or, la procréation est l’une des fonctions qui n’est pas considérée comme vitale en cas de menace. Il est donc logique que les problèmes stressants et les conflits puissent influencer négativement notre libido…

L’énergie disponible est produite dans nos cellules par les mitochondries (qui sont des ‘‘centrales énergétiques’’) sous forme de molécules d’ATP, qui seront utilisées pour toutes les fonctions de la cellule.  Dans le cas de la sexualité, la mitochondrie joue un rôle essentiel, dans la production de sperme par exemple. Si la mitochondrie (présente dans la queue du spermatozoïde) ne produit pas assez d’énergie, la mobilité du spermatozoïde sera diminuée, ce qui peut être une cause d’infertilité. Il y a seulement quelques mitochondries dans la queue d’une cellule mature de spermatozoïde, mais plusieurs centaines de milliers (!) dans un ovule mature.

 Quelles sont les options pour booster la libido ?

Je commence souvent par un court programme de détox douce à l’aide de plantes et de certains aliments pour cibler la stimulation des organes responsables de l’élimination des acides et des déchets (toxines et toxiques) de l’organisme : foie, intestins, reins, vésicule biliaire. Cette détox ne doit pas excéder 2 semaines pour ne pas épuiser les organes d’avantage.

Je supprime également les aliments créateurs de toxines durant cette période comme le café, les acides gras saturés, le sucre raffiné, l’alcool….

J’introduis ensuite des aliments fermentés qui vont aider le corps à se régénérer : Choucroute, la soupe miso, le Kimchi Coréen… L’acide lactique produit par la fermentation va non seulement transformer les aliments crus de façon à préserver les nutriments, augmenter leur teneur en vitamines et en antioxydants, élever leur taux vibratoire… Mais également à les rendre plus digestes et plus facilement assimilables par le corps.

Je veille bien sûr à la qualité des acides gras et à introduire des céréales complètes, notamment pour leur teneur en magnésium, manganèse et en vitamines B et E (qui sont des incontournables pour soutenir le système hormonal).

En outre certains aliments comme par exemple le safran, les huitres, le gingembre, les épices, les oléagineux bénéficient d’une réputation de booster de libido. Il est évident que la qualité du sommeil et une bonne hygiène de vie globale vont également influencer positivement le niveau d’énergie disponible, tout comme le sentiment de bien-être physique et émotionnel, qui contribue à renouer avec le désir.

Et pour aller plus loin ?

Au-delà du travail de terrain, il peut être utile de fournir au corps des molécules qui vont agir comme stimulant naturel. La progestérone est connue pour maintenir la libido. Il est parfois intéressant de complémenter par des plantes « progestérone-like », qui vont agir au niveau hormonal pour contribuer à rééquilibrer le taux œstrogène/progestérone.

Outre l’alimentation, des pratiques de relaxation, certaines postures de yoga, un travail sur la confiance en soi, peuvent aider à relancer la circulation d’énergie dans le tout le corps et à retrouver l’équilibre intérieur nécessaire à une libido épanouie.

Quel complément alimentaire peut ré-harmoniser les fonctions physiologiques ?

Regulatpro Metabolic

RegulatPro Metabolic

Je travaille depuis des années avec les aliments fermentés pour aider à réactiver le système enzymatique de mes clients. Regulatpro® Metabolic, est un complément alimentaire qui va contribuer à rééquilibrer le terrain durablement pour relancer le métabolisme dans son ensemble.

Concentré biologique végétal, son procédé de fermentation exclusif et breveté garantissent une haute biodisponibilité des éléments vitaux. Enrichi en vitamines B, C et D, en zinc, chrome, magnésium et manganèse, il contribue à réduire la fatigue, soutenir l’activité hormonale et le système nerveux et à une production énergétique normale. Son usage est recommandé en cure de 3 mois et sans contre-indication. C’est le compagnon idéal pour retrouver et entretenir sa vitalité… et le petit coup de pouce pour profiter des plaisirs de l’été !

Passez de belles vacances !

 

© Crédit photo : Adobe Stock 47776214, EnzymPro AG

Partager sur :

Infos de l'auteur

J'ai rejoint l'équipe marketing de naturalforme en 2011. Adepte des produits naturels pour préserver ma famille et l'environnement, je suis également adepte des solutions faciles d'utilisation et efficaces.

Laisser un commentaire

*

*

Les champs indiqué par une * sont obligatoires